Úvodní stránka » Auto-moto » Batterie Dell XPS L501X www.magasinbatterie.com

Batterie Dell XPS L501X www.magasinbatterie.com

Une offre sous Windows CE 6 avec, excusez du peu, Word, Excel, PDF Reader, Skype et des jeux est également disponible pour 146 euros. La synchronisation avec XP et Vista est possible. La batterie Lithium-Ion de 2100mAh du netbook assure une autonomie de 2 heures selon Airis. Un peu juste mais suffisante pour regarder un long métrage standard, ce que la puce graphique permet, selon le constructeur.Mais à qui s’adresse cette machine? « Elle est destinée à ceux qui veulent un ordinateur d’appoint », juge Francis Benyamin d’Airis France, « ce n’est pas un gadget mais un petit ordinateur au prix très accessible, c’est parfait pour un cadeau d’entreprise. » Le SubKira est aujourd’hui disponible chez Inovaxion et Eurobarters. D’autres distributeurs devraient prochainement venir s’ajouter à la liste promet Francis Benyamin. Le partenariat avec The Phone House ne sera en revanche pas renouvelé. Plus de 5000 unités ont été distribuées en France à ce jour.Airis va continuer à tirer les prix vers le bas pour ses produits au format netbook. L’entreprise espère proposer un appareil à moins de 100 euros dans le courant du premier semestre 2010. «La condition, reste la stabilité de la valeur des dalles 7 pouce, qui en ce moment fluctuent à la hausse», précise Francis Benyami. Réponse dans moins d’un an.

HP ajoute un nouveau client léger à son catalogue. Le HP Compaq 4410t Mobile Thin Client se présente sous la forme d’un ordinateur portable pourvu d’un écran panoramique d’une diagonale de 14 pouces (résolution de 1366 x 768 points).Windows Embedded Standard, Microsoft Remote Desktop Protocol 6.1, Citrix XenApp, VMware View et un émulateur de terminal sont fournis par défaut et stockés sur un module Flash de 1 Go ou 2 Go (suivant les modèles). La firme livre également sa suite d’outils avec ce produit : HP Remote Desktop Protocol Enhancements, HP Remote Graphics Software et HP Session Allocation Manager.

Dans son communiqué, la compagnie précise que « HP est également le seul fournisseur à proposer un choix de filtres FBWF (File Based Write Filter) ou EWF (Enhanced Write Filter), deux outils préchargés sur le client léger mobile HP 4410t. Si le filtre FBWF offre les mêmes avantages que l’EWF en termes de protection de données, il permet également aux administrateurs de sauvegarder fichiers, dossiers et paramètres de configuration spécifiques. »

Le reste de l’équipement est assez classique : processeur Intel Celeron 575 cadencé à 2 GHz, de 1 à 2 Go de mémoire vive et un lecteur de DVD. La partie réseau comprend une prise Ethernet Gigabit et un module Wifi. La batterie à six cellules permettra d’atteindre une autonomie de quatre heures et trente minutes. Le tout pèse seulement 1,95 kg.Seul écueil, le prix de ce client léger mobile démarre à 599 € HT, ce qui n’est pas particulièrement abordable.AGENDA : Conférence Web, nouveaux serveurs X86, avec le témoignage de Renault F1 Team: quelles performances pour quelles applications, en partenariat avec AMD et HP. En 55 mn et en ‘live’, l’essentiel sur les serveurs à processeurs multi-coeurs (Opteron face à la concurrence); leurs aptitudes à supporter des « machines virtuelles », leurs avantages en termes d’économie d’énergie et d’administration, et leur impact sur l’optimisation du datacenter. Client- témoin: Renault F1. Mercredi 23 septembre, à 11h00. Inscrivez-vous (gratuit), et posez vos questions dès à présent
De passage à Paris, Leslie Sobon précise la stratégie AMD Vision qui vise à simplifier l’offre commerciale sur le marché de masse en abordant la question des usages et non plus des caractéristiques techniques.

Si AMD reste dynamique sur l’offre serveur, notamment avec la récente disponibilité de l’Opteron Istanbul à six cœurs et sa déclinaiseon basse consommation, il n’en poursuit pas moins son offensive sur le marché des ordinateurs portables. Notamment en terme marketing. L’entreprise de Sunnyvale a ainsi présenté AMD Vision, une nouvelle nomenclature de ses plates-formes visant à classer les offres de PC selon les usages.AMD décline Vision en trois catégories dans un premier temps : Basic, Premium et Ultimate. Elles répondent aux différents besoins qui vont d’une utilisation courante (bureautique, email Internet) à intensive (montage vidéo, jeux 3D…) en passant par un profil multimédia (retouche photos, lecture vidéo HD…). Ces différentes offres arriveront sur le marché pour les fêtes de fin d’année. Elles seront complétées au premier trimestre 2010 par une quatrième série, Vision Black, « pour apporter les plus hautes performances recherchées par les clients exigeants, principalement sur PC de bureau », précise AMD.

L’offre Vision pour laptop s’appuiera sur des processeurs mobiles Turion II double coeur et Sempron, accompagnés des puces graphiques (GPU) Radeon, dont l’enveloppe thermique ne dépassera pas les 35 W. Rien de très neuf en la matière. Leslie Sobon, vice-présidente marketing produits et plates-formes pour AMD de passage à Paris, reconnaît qu’il s’agit essentiellement d’une stratégie marketing.

Pour elle, il est aujourd’hui nécessaire de simplifier l’offre en direction du marché grand public pour répondre clairement à ses attentes. « Suite à des études internes réalisées sur le marché grand public, les résultats ont montré qu’après le prix, la préoccupation première des consommateurs en matière de choix d’ordinateur était liée à l’usage. Les gens ne veulent pas entendre parler de fréquence d’horloge, de largeur de bus, etc. » Classer à coup de logos les machines selon les usages répondrait donc à l’attente du marché.Cela permettrait également à AMD de se démarquer du géant Intel dont la popularité de la marque ne jouerait pas de manière signigicative dans le choix final. « 80 % des utilisateurs n’ont pas d’idée préconçue », avance la vice-présidente, « nos études ne montrent pas que les consommateurs veulent foncièrement de l’Intel, la plupart ne savent même pas ce qu’est un processeur. »

De leurs côtés, les constructeurs partenaires (OEM) d’AMD apprécieraient l’initiative, selon Leslie Sobon. « Tous les principaux OEM vont adopter AMD Vision, à l’exception d’Apple, Lenovo et Sony. » Au total, une dizaine de constructeurs pourront proposer leurs offres à partir de 22 plates-formes.Si AMD se focalise sur le marché grand public, c’est notamment parce que c’est lui qui soutient l’industrie ces derniers mois. Selon le cabinet Gartner, la vente de PC en Europe a décliné de 3% au 2e trimestre, dont 21 % sur le seul secteur de l’entreprise (compensé par la hausse des ventes grand public). Et les portables poursuivent leurs ascension (ils représenteraient désormais 54 % des ventes totales).En revanche, même si les netbooks affichent de beaux résultats, AMD n’envisage pas d’aborder ce marché. Le fondeur préfère se concentrer sur les ultraportables avec la deuxième génération de plates-formes ultra-fines (laquelle augmenterait d’une heure l’autonomie des batteries par rapport à la première). « Nous n’optimisons pas nos processeurs pour le marché des netbooks qui reste un petit marché, nous préférons nous concentrer sur le marché de masse mais nous autorisons les OEM à s’appuyer sur nos technologies pour concevoir leurs offres netbook. » C’est le cas du PackardBell Dot-MR/A.FR-070 (équipé d’un Athlon L110 et du Radeon Xpress X1270).

Leslie Sobon attend également beaucoup de Windows 7. « Je pense que Windows 7 va aider à relancer le marché. Les consommateurs attendent un bon système d’exploitation qui arrive à point nommé pour la saison de fin d’année [habituellement propice aux ventes ,ndlr]. » Reste à savoir si la stratégie marketing d’AMD saura tirer parti de cette relance attendue. Selon IDC, l’entreprise de Sunnyvale affichait s’approchait des 30 % sur le marché des desktop et plus de 12 % sur les notebook sur le deuxième trimestre.Sommé par les autorités françaises de s’expliquer sur les fissures d’écrans et autres surchauffe de batterie, Apple a rendu ses conclusions. La réponse peine à convaincre.Suite à plusieurs cas de défaillances d’iPhones mais aussi d’iPod, notamment des éclats de l’écran, Apple a communiqué les motifs de ces mauvais fonctionnements. En sortant (enfin) de son silence, Apple s’est donc expliqué.Dans un style toujours des plus lapidaires, la marque a expliqué que «l’écran brisé que nous avons analysés aujourd’hui montre que tous les cas de craquelures sont dus à une pression extérieure exercée sur l’appareil».

Traduction : tous les défauts rencontrés par les personnes montrant des craquelures sur leur iPhones ne sont pas le fait de l’iPhone ou de l’iPod.Pas de surchauffe anormale de batterie de l’iPhone 3GS ni de mauvaise conception de certains écrans, les fissures sont simplement dues à un choc externe (sous entendu, une mauvaise utilisation…).Pour appuyer sa position, Apple a terminé par expliquer que les cas français était confidentiels par rapport au nombre d’iPhones vendus dans le monde depuis 2007, à savoir plus de 26 millions. Une réponse donc mais qui risque de peu satisfaire les utilisateurs voire les personnes qui ont vu leur appareil se déteriorer sous leurs yeux.Déjà la Commission européenne avait demandé des explications à Apple, une simple phrase avait alors été lancée par un porte-parole. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) avait même ouvert une enquête sur le sujet. Enfin le secrétaire d’Etat à la consommation, Hervé Novelli, avait convoqué à Bercy Apple pour évoquer les problèmes.Selon le gouvernement, l’information circulerait désormais : « Nous avons convenu avec la direction d’Apple qu’ils nous tiennent parfaitement au courant, en temps réel, dans les heures et jours qui viennent, des résultats des autres tests».

Si ces affaires de dysfonctionnement n’ont apparemment aucun impact sur les ventes d’Apple, nul doute que l’image de la marque est quelque peu écornée par ces questions de fiabilité. Un comble pour une firme qui s’est positionnée sur l’angle du design et de la qualité.Depuis son retour à Cupertino, Steve Jobs serait en train de peaufiner la finalisation de la tablette d’Apple. Pour l’heure, aucun détail ne filtre sur le produit.Depuis son retour aux commandes d’Apple, en juin dernier, suite à une greffe du foie, Steve Jobs consacrerait toute son énergie au développement de la nouvelle tablette maison, rapporte le Wall Street Journal.Le retour de Steve Jobs n’est pas forcément du goût de tous les employés de Cupertino. La réputation de tyran– ou de perfectionniste – du créateur de la firme n’est plus à faire. C’est notamment lui qui avait suivi de près la finalisation de l’iPhone en 2007, le produit d’Apple le plus vendu du moment (5,2 millions d’unités distribuées dans le monde rien qu’au deuxième trimestre 2009).

Il faut dire que la tablette est assez stratégique pour Apple. Depuis l’iPhone de première génération sorti en 2007, l’entreprise marquée du fer de l’innovation n’a pas sorti de nouveaux produits, se contentant d’évolution et de mises à jour, de ses MacBook comme de ses iPod et iPhone. L’arrivée d’un ordinateur au format tablette doté d’un écran tactile s’affiche donc comme un élément stratégique dans le développement de la firme.D’autant plus stratégique que le marché de la Tablette PC n’a toujours pas convaincu bientôt une décennie après son lancement au début des années 2000. Selon IDC, les PC tablettes comptent pour 1,4 % environ des ventes d’ordinateurs. On peut donc imaginer que si Steve Jobs se lance sur ce marché c’est bien pour tenter de révolutionner l’intérêt pour ce type d’ordinateur au même titre que l’iPhone a initié la démocratisation de la navigation Internet mobile.D’ailleurs, toujours selon le quotidien économique, Steve Jobs aurait déjà annulé à deux reprises le développement de son futur produit depuis le dépôt, en 2000, d’un brevet relatif à un appareil au format tablette. La première pour autonomie insuffisante de la batterie. La seconde pour manque de mémoire.

Pour autant, les détails de la future tablette (s’il s’agit bien d’une Tablet PC) ne filtrent pas. Impossible, par exemple, de savoir si elle sera animée par le traditionnel Mac OS X ou bien par l’OS de l’iPhone. Ni quand elle sera commercialisée même si les analystes tablent sur la fin de l’année ou début 2010.Quant aux tarifs, ils évolueraient entre 399 dollars (le prix d’un iPod Touch haut de gamme) et 999 dollars (le moins cher des MacBook). Il est probable que ce dernier soit le plus crédible. En pleine vague d’arrivée massive des netbooks sur le marché en octobre 2008, Steve Jobs rappelait que « nous ne savons pas fabriquer un ordinateur à 500 dollars qui ne soit pas un morceau de ferraille. »Le bas de gamme n’est toujours pas à l’odre du jour chez Apple.Troisième du genre, l’affaire des iPhones défaillants commence à se répéter étrangement. Cette fois, le journal Le Midi Libre explique son entrevue avec l’utilisateur d’un iPhone dont l’écran se serait soudainement fissuré.

Batterie pour ordinateur portable, chargeur/Adaptateur sur magasinbatterie.com
http://www.magasinbatterie.com
magasinbatterie.com est un marché en ligne des batteries de remplacement. Nous permettons que tous les produits vendus sur notre site Web sont 100% neufs. 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Acer PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/acer.html
Batterie pour Acer ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Asus PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/asus.html
Batterie pour Asus ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

HP PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/hp.html
Batterie pour HP ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Dell PC Portable Batterie
http://www.magasinbatterie.com/dell.html
Batterie pour Dell ordinateur portable. Prix le plus bas, Livraison gratuite, 1 année de garantie, Satisfait Remboursé 30 jours!

Napsat komentář