Úvodní stránka » Blogy a osobní weby » Acer Aspire 1825ptz Battery

Acer Aspire 1825ptz Battery

Le secteur de la sécurité est également marqué par l’arrêt du groupe Trustworthy Computing de Microsoft, qui a été créé à l’initiative de Bill Gates pour rassurer les utilisateurs sur la sécurité des produits de l’éditeur et dont les membres sont devenus au fil du temps des experts en sécurité. L’heure est à la recherche de bug pour la firme de Redmond qui propose un minimum de 500 dollars pour des failles dans Office 365. Blackphone, le smartphone ultrasécurisé, s’y met aussi avec il est vrai une récompense plus faible.L’iPhone 6 et 6 plus continuent de monopoliser l’actualité cette semaine avec 10 millions d’exemplaires vendus en 3 jours. Au regard du prix des composants des smartphones, l’iPhone reste une belle machine à cash pour la société californienne. Par contre tout n’est pas rose dans le monde d’Apple comme le montre les désagréments rencontrés par des utilisateurs sur iOS 8. Connexion WiFi aléatoire et autonomie de la batterie en chute libre, il n’en fallait pas plus pour que la firme de Cupertino réagisse avec un premier correctif publié. Mais un peu dans la précipitation, cette mise à jour a entraîné lui-même des bugs comme la désactivation du TouchID et la perte de signal cellulaire. Apple a retiré immédiatement ce correctif et a finalement publié le jour d’après la version 8.0.2 de l’OS. On peut ajouter à ces péripéties l’avertissement du directeur du FBI à Apple et à Google sur la décision de chiffrer par défaut les terminaux.

La concurrence tende de répondre à cette déferlante avec ses armes. Samsung a anticipé la commercialisation de ses Galaxy Note 4. BlackBerry a lancé son smartphone carré Passport avec comme ambition de reconquérir sa cible professionnelle. Google jongle avec les apps Android qui débarquent sur les bureaux de Windows, Linux et OS X. Microsoft a joué de la taille de l’installation d’iOS 8 (plus de 5 Go) pour proposer aux utilisateurs d’iPhone et d’iPad une offre de stockage Cloud pour installer l’OS.Toujours dans la mobilité, en France, l’Arcep a reconquis son pouvoir de sanction et a annoncé le lancement de 11 procédures de sanction contre des opérateurs mobiles qui n’ont pas respecté leurs obligations de couverture. L’Autorité de la concurrence a débouté Orange qui demandait des mesures conservatoires sur l’accord de mutualisation entre Bouygues et SFR. Des frictions commencent à se faire ressentir entre SFR et Numericable sur la stratégie audiovisuelle et à l’approche des premières auditions par l’Autorité de la concurrence.

En France, le secteur de l’IT souffre en matière d’emploi avec une augmentation sensible du nombre de chômeurs dans ce secteur au mois d’août. Une période traditionnellement creuse où les personnes peaufinent leur CV et leur présence sur les réseaux sociaux. Dans une étude, on apprend d’ailleurs qu’en France, Viadeo dépasse Linkedin. Une autre étude plus surprenante se base sur le Big Data pour démontrer que les salariés ont besoin d’une pause pour gagner en productivité.Le Cloud a été à l’honneur chez Micrsosoft France pour sa conférence de rentrée, avec l’annonce de plusieurs contrats dont un avec la Société Générale et Cegid. Ce thème sera abordé à OpenWorld d’Oracle qui s’ouvre cette semaine à San Francisco. Les couloirs de la conférence bruisseront de discussions autour de l’annonce surprise du départ de la direction d’Oracle de Larry Ellison. Un retrait en trompe l’œil, car le charismatique leader demeure président et directeur technique. Le Cloud redistribue les cartes et poussent les sociétés à se transformer. Parfois dans la douleur, comme EMC qui se cherche un avenir y compris en discutant fusion avec des concurrents comme HP, Dell, Cisco ou Oracle.

Blackberry a profité de sa conférence londonienne, mercredi 24 septembre, pour présenter l’intriguant Passport, un terminal qui tranche avec les modèles classiques en arborant écran au format carré et destiné aux usages professionnels. « Lorsque nous avons conçu le BlackBerry Passport, nous n’avions qu’une idée en tête : repousser les limites du design traditionnel pourBlackberry a profité de sa conférence londonienne, mercredi 24 septembre, pour présenter l’intriguant Passport, un terminal qui tranche avec les modèles classiques en arborant écran au format carré et destiné aux usages professionnels. « Lorsque nous avons conçu le BlackBerry Passport, nous n’avions qu’une idée en tête : repousser les limites du design traditionnel pour concevoir un appareil modifiant radicalement la manière dont les professionnels s’acquittent de leurs tà¢ches professionnelles à l’aide de leur smartphone », a justifié John Chen, le PDG de Blackberry.

Selon le constructeur canadien, le format iconoclaste du terminal taillé pour tenir aisément dans la poche comme en main (pour en avoir une idée, il suffit d’attraper un passeport dont le boitier reprend le même format), facilite la lecture et rédaction d’e-mails, la consultation et la modification de documents, la navigation Internet et sur carte, notamment. L’écran carré (format 1:1) de 4,5 pouces offre une résolution HD de 1440 x 1440 pixels (453 dpi de densité) protégé par un verre Corning Gorilla Glass 3. La grande surface d’affichage ravira probablement les fans d’Excel mais se montrera moins confortable pour la lecture des vidéos.L’autre innovation majeure tient dans le clavier physique (comme la gamme Q) qui sert aussi de pavé tactile quand on effleure les touches. Une solution censée améliorer la saisie tout en facilitant la navigation et les interactions sur les applications. Un clavier physique qui, au dire de la société, réduirait de 74% les risques d’erreurs de saisie comparé aux claviers purement tactiles de ses terminaux sous Blackberry 10.Le Passport est d’ailleurs, avec le récent Porsche Design P’9983, le premier smartphone du constructeur à bénéficier de l’OS Blackberry 10.3. Celui-ci se distingue par deux magasins d’application : le Blackberry World, propre aux applications Blackberry plutôt orientées sur les usages professionnels; et le store d’Amazon composé d’environ 200 000 applications Android soigneusement sélectionnées.

La nouvelle version de l’OS se dote de Blackberry Assistant qui offre un système de commandes vocales interactif (notamment en mode Bluetooth o๠le système considère que l’utilisateur n’a pas forcément d’accès visuel à l’écran, pour les usages automobiles par exemple). La commande vocale semble assez poussée, notamment soutenue par la présence de 4 micros dans le boîtier. Elle permet ainsi d’envoyer des e-mail uniquement par la parole (y compris en français) mais aussi de gérer de manière sécurisée l’accès aux contacts professionnels, aux calendrier et autres applications natives.Autre innovation, Passport embarque Blackberry Blend, une application multi-plateforme pour accéder aux contenus du terminal localement (connexion USB) ou à distance (WiFi, cellulaire) via un PC (Windows 7 et plus, Mac OS X 10.7 et plus) ou une tablette, uniquement Android (4.4) pour l’heure (Blackberry promet que l’application sera disponible sur « d’autres tablettes » prochainement). Pratique lorsqu’on oublie son Passport à la maison pour y lire ses e-mails ou autres document.

Rappelons que BB10 intègre par défaut la technologie Balance qui permet aux entreprises de configurer les deux usages, professionnel et privé, que font désormais les utilisateurs de smartphones. Deux univers gérables depuis le serveur maison (BES 10) qui supporte également les terminaux Android, iOS et, prochainement, Windows (avec BES12).Côté configuration, le nouveau terminal (de 128 x 90,3 x 9,3 mm pour 196 g) est motorisé par le puissant Snapdragon 800 quadri cœur à 2,2 GHz de Qualcomm (MSM8974-AA) et son processeur graphique Adreno 330 à 450 MHz, épaulé de 3 Go de RAM et de 32 Go de stockage flash extensible jusqu’à 128 Go par microSD. De la place pour stocker photo et vidéo générées par des capteurs de 13 et 2 millions de pixels. En matière d’autonomie, Blackberry annonce jusqu’30 heures d’utilisations mixtes grà¢ce à une grosse batterie de 3450 mAh (non amovible). Même si les promesses sont difficiles à tenir en regard des nombreuses situations d’usage de la batterie (selon le type d’accès réseaux notamment), l’utilisateur pourra néanmoins espérer profiter de son appareil une longue journée de travail.

Bien sûr, le Passport supporte la 4G LTE, à travers une dizaine de bandes de fréquences (dont celles exploitées en France), ainsi que le Wifi Direct et le Miracast (pour envoyer des documents sans fil vers les appareils diffuseurs, TV par exemple, sans passer par un routeur). Un smartphone proposé à 649 euros résolument tourné vers les usages professionnels, cible quasi exclusive désormais dans la stratégie de Blackberry. L’entreprise le vend en direct et prévoit des distributions via les opérateurs. Mais aucun n’a été annoncé pour la France à cette heure.Résolument tourné vers les usages professionnels avec son écran carré, le Passport de Blackberry se distingue par un clavier physique tactile et un assistant vocal poussé.Blackberry a profité de sa conférence londonienne, mercredi 24 septembre, pour présenter l’intriguant Passport, un terminal qui tranche avec les modèles classiques en arborant écran au format carré et destiné aux usages professionnels. « Lorsque nous avons conçu le BlackBerry Passport, nous n’avions qu’une idée en tête : repousser les limites du design traditionnel pour concevoir un appareil modifiant radicalement la manière dont les professionnels s’acquittent de leurs tâches professionnelles à l’aide de leur smartphone », a justifié John Chen, le PDG de Blackberry.

Selon le constructeur canadien, le format iconoclaste du terminal taillé pour tenir aisément dans la poche comme en main (pour en avoir une idée, il suffit d’attraper un passeport dont le boitier reprend le même format), facilite la lecture et rédaction d’e-mails, la consultation et la modification de documents, la navigation Internet et sur carte, notamment. L’écran carré (format 1:1) de 4,5 pouces offre une résolution HD de 1440 x 1440 pixels (453 dpi de densité) protégé par un verre Corning Gorilla Glass 3. La grande surface d’affichage ravira probablement les fans d’Excel mais se montrera moins confortable pour la lecture des vidéos.L’autre innovation majeure tient dans le clavier physique (comme la gamme Q) qui sert aussi de pavé tactile quand on effleure les touches. Une solution censée améliorer la saisie tout en facilitant la navigation et les interactions sur les applications. Un clavier physique qui, au dire de la société, réduirait de 74% les risques d’erreurs de saisie comparé aux claviers purement tactiles de ses terminaux sous Blackberry 10.Le Passport est d’ailleurs, avec le récent Porsche Design P’9983, le premier smartphone du constructeur à bénéficier de l’OS Blackberry 10.3. Celui-ci se distingue par deux magasins d’application : le Blackberry World, propre aux applications Blackberry plutôt orientées sur les usages professionnels; et le store d’Amazon composé d’environ 200 000 applications Android soigneusement sélectionnées.

La nouvelle version de l’OS se dote de Blackberry Assistant qui offre un système de commandes vocales interactif (notamment en mode Bluetooth où le système considère que l’utilisateur n’a pas forcément d’accès visuel à l’écran, pour les usages automobiles par exemple). La commande vocale semble assez poussée, notamment soutenue par la présence de 4 micros dans le boîtier. Elle permet ainsi d’envoyer des e-mail uniquement par la parole (y compris en français) mais aussi de gérer de manière sécurisée l’accès aux contacts professionnels, aux calendrier et autres applications natives.Autre innovation, Passport embarque Blackberry Blend, une application multi-plateforme pour accéder aux contenus du terminal localement (connexion USB) ou à distance (WiFi, cellulaire) via un PC (Windows 7 et plus, Mac OS X 10.7 et plus) ou une tablette, uniquement Android (4.4) pour l’heure (Blackberry promet que l’application sera disponible sur « d’autres tablettes » prochainement). Pratique lorsqu’on oublie son Passport à la maison pour y lire ses e-mails ou autres document.

Napsat komentář