Úvodní stránka » Auto-moto » Batterie pour IBM ThinkPad R60

Batterie pour IBM ThinkPad R60

Une partie des mises à jour concerne le domaine de l’infrastructure : apparition d’un outil de gestion des périphériques Bluetooth, amélioration de la lecture des DVD, contrôle des caissons de basse au sein de la configuration du niveau sonore, gestionnaire d’énergie prenant en charge les portables intégrant plusieurs batteries, etc. L’accessibilité reste également un sujet important pour les développeurs GNOME, avec plus de 140 bogues corrigés dans le lecteur Orca et un support de l’accessibilité au sein du WebKit.Le reste des modifications touche pour l’essentiel les applications intégrées à GNOME. L’applet gestionnaire de temps et l’application de messagerie instantanée Empathy se veulent bien plus efficaces que précédemment. Même constat avec Cheese et Brasero : le premier permettra de prendre des photos en mode rafale et le second supportera la gravure de données qui nécessitent plusieurs disques pour être stockées. Enfin, l’outil de visualisation des documents Evince permet d’annoter les PDF.Dernière nouveauté d’importance, le navigateur web Epiphany abandonne le moteur Gecko pour le WebKit. Transparent pour les utilisateurs, ce changement permet de résoudre de nombreux problèmes. L’adoption d’un moteur plus léger devrait également améliorer le temps de chargement d’Epiphany.

Grâce à l’HyperThreading, 8 cœurs logiques seront utilisables. La fréquence de fonctionnement pourra s’abaisser afin d’économiser la batterie des ordinateurs portables, ou être augmentée au-delà de la valeur nominale au travers de la technologie Turbo Boost.Attention toutefois, car cette dernière est plus ou moins efficace en fonction du nombre de cœurs utilisés. Pour le Core i7 920XM Extreme Edition il est ainsi possible d’atteindre 2,26 GHz avec quatre cœurs actifs, 3,06 GHz avec deux cœurs actifs et 3,20 GHz avec un unique cœur actif.Ces composants intègrent également un contrôleur mémoire double canal compatible avec la DDR3 cadencée à 1333 MHz. Le reste des fonctions est assuré par le jeu de circuits PM55 Express.Acer, Asus, HP et MSI proposent dès aujourd’hui des ordinateurs portables pourvus de Core i7 mobiles. D’autres devraient suivre dans les semaines à venir. Les Core i7 720QM, 820QM et 920XM sont disponibles aux prix (pour 1000 unités) respectifs de 364 dollars HT, 546 dollars HT et 1054 dollars HT, soit environ 295 euros TTC, 443 euros TTC et 854 euros TTC.

Gmail arrive en push sur l’iPhone et rejoint ainsi ses concurrents tels que Yahoo, depuis longtemps à jour sur le smartphone d’Apple.Google se met enfin au «Push» sur les iPhone. Déjà présent sur Android et BlackBerry, cette fonction de Gmail se faisait désirer sur le smartphone d’Apple. Et pour cause, les tensions entre les deux sociétés freinent quelque peu leurs affaires communes. Rappelons nous de Google Voice…Désormais, les utilisateurs de Gmail pourront recevoir leurs e-courriers à la manière d’un SMS, sans que leur mobile ait à se synchroniser toutes les minutes et donc en économisant l’autonomie de la batterie. Google s’en chargera à sa place en envoyant des alertes. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’Apple a donné sont feu vert à Mountain View, puisqu’au lieu de passer par une synchronisation habituelle, le possesseur d’iPhone devra se connecter à l’Active Sync, un logiciel du concurrent… Microsoft !

Une pirouette pour contourner les barrières d’Apple mais qui montre déjà ses limites. Ce moyen détourné ne permettra pas aux utilisateurs de consulter plusieurs comptes. Ainsi, si l’on ouvre une boite email professionnelle, il sera impossible d’en consulter une seconde personnelle.

Plus handicapant encore, les bugs… Un de plus à ajouter à la liste noire de Google, l’« échec de la connexion serveur » qui s’est opérée hier, mardi 22 septembre. Les mails se chargeaient de manière très lente, voir pas du tout. Enfin, celui-ci est assez pardonnable, puisqu’ Apple ne lui a pas offert les mêmes facilités que pour ses adversaires Yahoo ou encore Windows Live. Dur, dur, la vie de géant de l’informatique…Les Tablet PC, on connaît. Les netbook aussi. Mais les netbooks qui se transforment en PC tablette et inversement, ça ne court pas encore les rayons. Il suffisait pourtant d’y penser. Et le constructeur allemand Beltronic a franchi le pas. Le spécialiste de PC portables, PDA et systèmes embarqués durcis industriellement présente le TiBook.Sur le papier, le TiBook a tout d’un netbook classique ou presque : écran LED 8,9 pouces WGA (1024 x 600), Intel Atom N270 très basse consommation, 1 ou 2 Go de mémoire vive (selon la configuration), disque dur 1,8 pouce de 60 Go, interfaces de communication habituelles (Ethernet 10/100, Wifi 802.11 b/g/n, Bluetooth 2.0), 2 port USB, lecteur de carte SD,MMC, webcam rotative 1,3 mégapixels et port audio. Le tout pour 1,35 kg avec la batterie longue durée. Selon Beltronic, implanté en France depuis 2004, le TiBook affiche une autonomie de 6 heures.

A ces caractéristiques traditionnelles s’ajoute un écran qui pivote pour recouvrir le clavier. A noter que l’écran est doté d’une dalle tactile antireflet (pratique pour travailler en extérieur) capable de distinguer stylet et doigt. L’accéléromètre intégré permet à l’appareil d’adapter le format d’affichage en mode paysage ou horizontal. Enfin, une poignée personnalisable intégrée facilitera le transport du boîtier, à la manière des Classmate d’Intel ou des XO d’OLPC.A la différence que le TiBook ne vise pas le même public. Comme tous les produits durcis de Beltronic, le netbook tablette PC s’adresse résolument au marché professionnel pour les utilisateurs qui travaillent dans des conditions un peu extrêmes. Selon son constructeur, le TiBook résiste en effet aux chutes (jusqu’à 50 cm de hauteur sur béton) et aux liquides. La machine dispose d’ailleurs d’une garantie standard de 3 ans qui l’utilisateur pourra renforcer d’une option « casse incluse ».Le TiBook est livré avec Windows XP Pro ou Home Edition, et supportera également Windows 7. Une batterie d’utilitaires Intel permettront le lancement rapide, la reconnaissance d’écriture, la gestion du disque, la sauvegarde, etc. Le TiBook est proposé à partir de 690 euros hors taxes.

Petits budgets, réjouissez-vous. Airis France propose le SubKira, un nouveau netbook qui vient compléter la gamme du constructeur qui proposait déjà le 740 à petit prix notamment distribué chez The Phone House.Le SubKira est un « subnetbook » proposé à partir de 135 euros sous Linux. Certes, à ce tarif, la configuration reste modeste : écran 7 pouces (800 x 400), stockage SSD 2 Go, processeur 400 MHz proposé par la société chinoise Xburst, avec chipset graphique intégré. On y trouve bien sûr le wifi mais en 802.11g (54 Mbit/s), et les interfaces réseaux et périphériques de base habituelle : Ethernet (10/100), USB (2 USB 2.0 et 1 USB 1.1), lecteur carte SD. A noter qu’un connecteur RJ11 pour brancher un modem bas débit est également disponible, ce qui permet de couvrir les marché où le haut débit reste encore un luxe.

De la taille d’un gros PDA (21,35 x 14,18 x 3,05 cm), le SubKira ne pèse que 750 grammes. Il est proposé sous Linux (et une suite logicielle bureautique, lecteur PDF, dictionnaire…) à 135 euros TTC. La distribution Linux est assurée par Skytone, un acteur chinois qui propose le premier netbook sous Android, notamment.

Napsat komentář